L'union fait la force... des héroïnes des temps modernes que nous sommes!


Bonjour,
Vous me demandez comment rejoindre l'association "Femmes actives et Foyer".

C'est une super idée.
Actuellement il existe une association nationale dont dépend le blog et la page facebook et à laquelle on peut adhérer de partout. Son but est de créer des liens entre toutes les femmes au foyer, de les conforter dans leur rôle aussi merveilleux qu'indispensable et d'être une force de représentation auprès des médias et des politiques.

Nos objectifs principaux vis à vis des médias et des politiques sont:
- une reconnaissance sociale car nous sommes "les héroïnes méconnues des temps modernes",
- une allocation digne de ce nom et bien méritée pour notre rôle irremplaçable auprès de nos enfants, de nos familles et de la société toute entière. Cette allocation doit permette au moins de conserver un logement adapté à la famille,
- des points retraites car il est vraiment anormal que nos enfants devenus grands payent la retraite de tous, excepté la nôtre
.


Sur le plan local, il existe une association dans les Yvelines:
"Femmes actives au foyer Yvelines" qui propose de nombreuses activités pendant les horaires scolaires ainsi que des participations à la vie locale.
Il existe également une antenne dans le Lot.

De nombreuses associations et antennes locales existaient un peu partout en France qui ne demandent qu'à ressurgir ou à naître, partout dans notre beau pays.
L'avantage de se retrouver en association ou en antenne (structure plus légère dépendant de l'Union Nationale) permet d'agrandir son horizon, de se faire des amis nouveaux et différents et de s'appuyer sur une structure permettant d'être des interlocuteurs reconnus des mairies ou autres administrations ou groupes.

Pour adhérer, se renseigner ou toute autre question, écrivez-nous à: faef.un@gmail.com

Bien amicalement
Brigitte Jacquelin

Ci dessous
contact de l'antenne du Lot: francoiseviratelle@yahoo.fr
la page de l'association des Yvelines
http://www.udaf78.com/Femmes-Actives-au-Foyer-Yvelines.html

Y réfléchir pendant les vacances....


SOS Éducation

Le corrigé de la semaine

N°42 - 06 juillet 2017
Claire Polin
Chère amie, cher ami,

J’ai été bouleversée à la lecture du témoignage de ce jeune père de famille dont le petit garçon de 11 ans a été durablement traumatisé par des images d’une violence insoutenable qui lui ont été montrées sur un smartphone dans son établissement scolaire…

Parents ou grands-parents, nous croyons souvent que nos enfants, dont nous nous occupons du mieux que nous pouvons, évoluent dans un univers protégé. En réalité, avec ce fléau des smartphones à l’école, l’ultra-violence et la pornographie sont désormais entrées dans leur quotidien.

Et je ne parle même pas des drames liés au cyber-harcèlement.

Il faut que cela cesse ! Ensemble, exigeons du Président de la République, Emmanuel Macron, qu’il tienne sa promesse de campagne : l’interdiction des téléphones portables à l’école. Celle-ci doit être effective dès la rentrée 2017 : je vous prie donc de bien vouloir signer de toute urgence cette pétition.

Dans quelques jours, toute l’administration partira en vacances, et il sera trop tard pour mettre en œuvre cette mesure à la rentrée. Une véritable course contre la montre est engagée. Cliquez sur ce lien, et transférez ce message à tous vos contacts :

Oui, je signe la pétition !


Claire Polin

Présidente de SOS Éducation

Je ne sais pas ce que j'aurai comme temps pendant ces vacances pour venir sur cette page, aussi pour vous tenir compagnie et penser aux questions qui concernent chaque famille, je vous laisse ce petit manuel ...pour que le bonheur passe par la maison. B. Jacquelin



banner






banner
La femme au foyer, une héroïne méconnue des temps modernes ?
Alors que l'épanouissement personnel est souvent associé à la réussite professionnelle, ce livre nous rappelle que 2,5 millions de femmes âgées de 20 à 59 ans font le choix courageux de "rester à la maison" !
Brigitte Jacquelin, une mère de sept enfants, partage tous ses conseils de mère de famille avisée.
Éditions Le Centurion
9,90 euros

banner


Les défis d'une mère de famille sont nombreux.
Comment surmonter avec énergie et amour les épreuves du quotidien ? Comment rester pleinement épouse tout en exerçant efficacement ses responsabilités de mère ? Comment éduquer au mieux ses enfants dans leur singularité, des premières semaines à la période de l'adolescence et au départ du foyer ?

Maison, repas, école, loisirs, argent, travail, vie conjugale... Le Petit manuel de la femme au foyer donne tous les conseils concrets pour faire grandir la joie et l'amour en famille !

Un livre à mettre entre toutes les mains des femmes actives ... à l'édification du bonheur de leur famille !
banner


banner

banner
Brigitte Jacquelin est mère de sept enfants.
Après avoir travaillé dans un cabinet d'avocats puis une banque, elle décide avec son mari de se consacrer à leur famille. Elle est présidente de l'Union Nationale des Femmes Actives et Foyer (faef.blogspot.fr). Elle est également rédactrice pour
banner

UNE LECTURE RECOMMANDÉE PAR LES FEMMES AU FOYER ELLES-MÊMES... ET LEUR CONJOINT !

Tout est dit, bien dit, c'est très complet et concret, tout en élevant le débat... C'est remarquable ! Véronique

Un grand merci pour ce livre. Il me fait un peu penser aux livres plein de bon sens de Dale Carnegie. Il est très agréable à lire et déroule un fil rouge pour les femmes en déficit de transmission maternelle... et aussi pour celles qui sont bousculées... Isabelle

Petit manuel très bien fait. J'ai appris beaucoup de choses. J'aime énormément les rubriques. " C'est malin " et encore plus les " magique ". Mathieu

Petit manuel de la femme au foyer, très dynamique, positif, utile car plein d'astuces et très amusant. Lucie
banner

" Vous êtes "à la maison" pour avoir du temps pour ceux que vous aimez. Il faut aussi garder du temps pour ce que vous aimez. " (p. 25)

"La maison n'est pas seulement l'endroit où l'on mange, où l'on dort, elle doit avoir une âme à l'image de ceux qui l'habitent, être, pour les étrangers qui y pénètrent, le reflet de ce que nous sommes." Gouvello, Les paradis ne peuvent mourir (p. 17)

"Transmettez-lui au jour le jour tout ce qui vous tient à coeur et qui va l'aider à se construire: l'amour de sa famille et de son pays, le beau, le bien, la politesse ... (...) Plus tard, il remettra peut-être en cause ce qu'il a appris. Sa liberté est à ce prix, mais ce qu'il a reçu de vous à cet âge-là, il ne l'oubliera jamais et pourra toujours y revenir. " (p. 71)

"L'humour peut être une voie de salut pour les orgueilleux que nous sommes tous. Car il commence comme humilité et finit comme amour. " Pascal Ide (p. 34)

"La voiture est un lieu extraordinaire pour recevoir les confidence ou régler un problème. cet espace confiné permet d'être ensemble sans être face-à-face et offre un moment propice à la parole." (p. 48)

Le Professeur Lecaillon, intervenant au colloque "le défi des femmes aujourd'hui, femmes et foyer, le bon choix au bon moment"

Économie et famille: quel enjeu?

Pr Lecaillon Le défi des femmes 9 vues

Comment protéger ses enfants ?

Comment protéger ses enfants ?
Comment protéger ses enfants ? On a toujours envie de protéger ses enfants, dès la naissance : du chaud, du froid, de la faim ou de la soif ; les protéger lorsqu’ils grandissent… et cela vient du plus profond de notre amour, à la maison d’abord puis à l’école et dans la rue, dans le monde enfin, il est si vaste.

Mais les protéger de qui, et de quoi ?
A chaque âge, les parents voudraient déterminer quels sont les agresseurs ou les agressions, et contrer, sécuriser, empêcher. Mais ce n’est pas possible, parce qu’il y a trop d’attaques et surtout parce que l’on ne peut pas penser à tout. Et plus les enfants grandissent moins les parents sont présent dans leur vie. On dirait presque que les risques grandissent en même temps que les heures passées à la maison diminuent.

Si on ne peut pas tout savoir, si on ne peut pas tout prévoir, que faire ? Cela a de quoi vous faire tourner la tête ou baisser les bras, sauf si… tout en étant en alerte pour voir les dangers, vous leur apprenez, petit à petit en les accompagnant, à se connaître, à connaître le monde et à faire face eux-mêmes à ce qu’ils rencontrent de mauvais.

Par les paroles et par l’exemple : à nous parents de faire découvrir à nos enfants, dès tout petit le vrai, le beau, le bon : les trois armes qui permettent d’éclairer leur conscience et de déterminer le chemin qu’il faut choisir.

Les mettre en garde est une bonne chose, leur apprendre à se mettre en garde en est une bien supérieure. Il est important qu’ils sachent toujours que notre temps est le leur, et qu’ils peuvent venir nous trouver parce que se tromper est normal et que l’éducation est faite pour expliquer, réexpliquer et expliquer encore.
Bien sûr, cela ne sera jamais parfait, ils vont se faire mal, ils auront mal. A ce moment-là, il faudra qu’ils puissent trouver en nous leurs parents la tendresse, la compréhension et le temps pour arriver à décoder ce qui arrive/ce qui s’est passé… et puis rebondir ensuite, continuer à avancer.
C’est aussi comme cela qu’on grandit.

Il faut du temps, beaucoup de temps, depuis toujours et pour toujours. On en revient toujours à ce bien si précieux. Quel que soit l’âge, il faut apprendre à connaître l’enfant et pouvoir lire dans l’expression de son visage, dans ses gestes ou ses paroles quelles tentations, quelles douleurs, quels risques ou quelles mauvaises rencontres il va devoir affronter, il va vouloir affronter.
Et s’ils veulent en abuser de ce temps ? Vous ne serez pas dupe car les connaissant bien, vous saurez presque toujours, sans même qu’ils vous en parlent, que quelque chose de sérieux se passe… ou non ; qu’il va falloir prendre le temps de s’arrêter pour en parler… ou non.

Même comme ça votre enfant n’aura pas toutes les réponses pour se protéger, peut-être même qu’une fois ou l’autre il n’aura pas vu le danger venir (vous non plus d’ailleurs) mais si vous êtes là, il pourra puiser dans vos forces celles qui le rendront grand.
Brigitte Jacquelin
maman et auteur du « Petit manuel de la femme au foyer » éditions Le Centurion

 http://www.mamanvogue.fr/comment-proteger-ses-enfants/

Apprendre à ses enfants à résoudre des problèmes




Si un enfant peut résoudre des problèmes, il peut faire n’importe quel travail. 
Un nouveau travail peut être intimidant pour chacun d’entre nous, mais en réalité ce n’est qu’un autre problème à résoudre. Une nouvelle compétence, un nouvel environnement, un nouveau besoin… ce sont simplement des problèmes à résoudre. 

Enseignez à votre enfant à résoudre des problèmes en lui montrant comme exemple une méthode de résolution de problèmes simples, puis en lui permettant d’en faire des très faciles par eux-mêmes. Ne résolvez pas immédiatement tous les problèmes de votre enfant ; laissez-le tripatouiller un peu et essayer différentes solutions possibles, et récompensez-le de tels efforts. 

Finalement, votre enfant développera sa confiance dans ses capacités à résoudre des problèmes, et alors il n’y a rien qu’il ne pourra faire.

Léo Babauta

Teaser du colloque "Le défi des femmes aujourd'hui, femmes et foyer le bon choix au bon moment"" Paris 14 octobre 2017

Femme 1 Femmes Defi 8 vues

La belle histoire de Mia

Mia, 20 mois, trisomique, égérie de la marque Jacadi

  22 juin 2017Louise Alméras

Le 9 juin, la marque publiait la photo de Mia habillée en Jacadi sur son compte Instagram : une grande victoire pour sa maman. Et un beau signal pour le public.

Mia, 20 mois, trisomique, égérie de la marque Jacadi - Aleteia

https://fr.aleteia.org/2017/06/22/mia-20-mois-trisomique-est-devenue-egerie-de-la-ma...
Il y a 5 jours - Mia, 20 mois, trisomique, égérie de la marque Jacadi. Louise Alméras ... Mia, visage angélique, est en effet porteuse de la trisomie 21. Pendant ...

 

Cela se passe à Nantes, mercredi 28 juin 2017 à 20h30


Salle Bretagne
23 rue Villebois-Mareuil
44 000 Nantes

Je serai ravie de vous y retrouver.
Brigitte Jacquelin

Rôle du père : Marcel Ruffo explique son importance pour l'enfant




Faire preuve d'autorité ne signifie pas faire peur

C’est le vieux fantasme du pater familias qui ressurgit. Pourtant, le père qui fait peur est un père qui échoue en confondant autoritarisme et autorité. L’autoritarisme comporte une part d’arbitraire, de non-prise en considération de l’existence de l’autre que l’on veut soumettre pour mieux asseoir son propre pouvoir. 

L’autorité, au contraire, tient compte de l’autre et vise à donner des repères, à défendre et imposer des principes en expliquant leur bien-fondé et leur nécessité. C’est le seul moyen d’engendrer le respect, alors que la peur fait naître l’agressivité.