J'ai eu la chance d'être intervieuwée par Juliette Loiseau (photo)


Rencontre – 25 mai 2017 : “Petit guide de la mère ... - Radio Notre Dame

https://radionotredame.net/emissions/rencontre/25-05-2017/
Il y a 2 jours - Brigitte Jacquelin Auteur de “Petit guide de la mère au foyer”, Le Centurion.

Parents, il est important de vous pencher sur le livre de SVT de votre enfant en classe de 1ère

Il y aura sans doute des discussions intéressantes et urgentes à engager avec lui, à propos des chapitres sur la sexualité, sur "devenir homme, devenir femme", sur "identité et orientation sexuelle", "le genre, une construction sociale" etc, etc.



Pour vous, cadeau de fête des mères.




Les éditions du Centurion proposent en téléchargement gratuit les 32 premières pages du "Petit manuel de la femme au foyer", soit les 2 premiers chapitres : "vous" et "lui", introduction comprise.

Ce téléchargement gratuit sera proposé entre la fête des mères (dimanche 28 mai) et la fête des pères (dimanche 18 juin)
et le lien de téléchargement sera disponible sur le site des éditions du Centurion ainsi que sur la page facebook du Centurion.

 
Très bonne fête des mères et des pères à tous.
Les Editions du Centurion

Les familles ont besoin d'un environnement favorable...



... Mais il n’y a pas que le point de vue financier, les familles ont besoin d’un environnement favorable. 

L’éducation, notamment à la sexualité et au respect de l’autre, est quotidiennement battue en brèche, notamment sur les chaînes du service public, par des images, des attitudes ou des propos graveleux, sans conséquences pour un adulte normal, mais qui peuvent s’avérer destructeurs pour un adolescent qui se cherche. 
Le taux de suicide chez les jeunes est là pour témoigner de cette fragilité et de ce dramatique mal être.

Dans une société au consumérisme triomphant, il est indispensable de conserver des temps collectifs où la consommation et la production sont entre parenthèses, pour préserver la vie familiale, personnelle, associative et spirituelle. 
A cette aune, la généralisation de l’ouverture des grandes surfaces et centres commerciaux, en soirée et le dimanche, est un élément supplémentaire de déstructuration des familles. 
Il ne faut pas s’étonner de voir baisser le pourcentage de jeunes issus des classes populaires accédant aux grandes écoles, quand personne n’est à la maison pour vérifier les devoirs et faire réciter les leçons. Tout le monde, loin s’en faut, ne peut rémunérer un répétiteur.


La question qui se pose aujourd’hui est simple : voulons-nous favoriser le lieu premier d’accueil, d’épanouissement, d’amour, d’apprentissage de la gratuité qui s’appelle la famille ? 
 Choisissons-nous le repli sur soi, l’hyper individualisme, l’adoration du Veau d’Or, ou l’accueil de la vie ?

Claudine Cardot

Enquête européenne pour les aidants familiaux

 Cliquer ci-dessous
https://www.surveymonkey.com/r/COFACE_Carers_FR

Buts et objectifs: Le but de cette étude est de faire l’inventaire des défis et des besoins des aidant(e)s familiaux. Un aidant(e) familial(e)  est une, femme, ou un homme, qui n’est pas un aidant(e)  professionnel mais qui, par défaut ou par choix, vient en aide à une personne ayant des besoins d’accompagnement dans son entourage proche[1]. Ce proche peut être un enfant avec des besoins spécifiques, une personne qui a un handicap ou un polyhandicap, une personne âgée qui a besoin d’aides, ou une personne qui nécessite un accompagnement(ex. une personne avec une maladie chronique.

Les familles en Europe sont très affectées par les changements sociaux et démographiques actuels, tels que le vieillissement de la population, l’évolution des structures familials, ou la situation des familles intergénérationnelles. Laisser aux aidant(e)s familiaux la responsabilité de fournir tout l’accompagnement de leurs proches âgés dépendants ou de leurs proches en situation de handicap met à mal l’inclusion sociale (risque de pauvreté), la santé (épuisement physique et/ou mental) et l’égalité entre les sexes (la plupart des aidant(e)s familiaux sont des femmes) de ces familles.

Trouver des répondre aux besoins des aidant(e)s familiaux à travers des mesures ciblées contribue à la qualité de l’accompagnement ou du soutien, et aide aussi à préserver la qualité de la vie familiale. Le but de cette collecte de données est double. D’une part, nous souhaitons explorer quelques-uns des défis auxquels sont confrontés les aidant(e)s familiaux dans leur accès à des ressources, des services et à une organisation du temps adéquats dans les différents États membres de l’Union européenne. D’autre part, nous espérons identifier de bons exemples de politiques nationales ou locales qui aident les aidant(e)s familiaux à concilier leur vie professionnelle, familiale et personnelle.

Si vous êtes un aidant(e) familial(e), merci de prendre quelques minutes et de remplir notre questionnaire en ligne. Chaque opinion compte ! Aidez COFACE Families Europe et COFACE Disability à bâtir ses demandes auprès de l’Union européenne en nous faisant part des défis les plus pressants auxquels sont confrontés les aidant(e)s familiaux ! Nous les porterons à la connaissance des décideurs !

Groupe cible: aidant(e)s familiaux, aidant(e)s informels. Personnes des différents Etats membres de l’Union européenne qui accompagnent un membre de leur famille. Le questionnaire est disponible en allemand, anglais, espagnol, français, hongrois, italien, portugais et slovène. Mais nous serons très heureux de recevoir des réponses d’autres pays de l’Union européenne.

Période de la collecte de données: 15 mai– 30 juin 2017

L’anonymat des participants sera l’objet d’une protection rigoureuse et les données seront traitées avec un très haut niveau de confidentialité. Il n’est pas nécessaire de partager une quelconque information personnelle permettant d’identifier les participants.

[1]Charte européenne de l’aidant(e) familial(e)  (2007), COFACE Handicap

Quelle tristesse! Mesdames, ne nous laissons pas avoir par des politiques trop dures pour les familles. Nos enfants valent plus que ça.



Chiffre clef de la semaine - Le niveau des naissances de mars 2017 est le plus bas depuis 20 ans 

La baisse des naissances se poursuit. Avec 61 900 naissances vivantes, le mois de mars 2017 est le moins fécond depuis 20 ans, en France entière. Sur les 12 mois passés, on compte 19 500 naissances en moins par rapport à la même période l’année précédente