Vous y étiez?

Salle archi comble pour le colloque du 14 octobre 2017 à Paris:

"Le défi des femmes aujourd'hui.

Femmes et foyer, le bon choix au bon moment"


C'est tout nous, ça...

Mère de famille : un diplôme hautement qualifié ! 


Le travail d’équipe, l’accompagnement du changement, la négociation, la prise de décision… Les mères de famille sont rompues aux techniques du management. Alors, "Maman" , une chef d’entreprise comme une autre ? Oui ! La preuve en 6 points.« Les écoles de commerces peuvent enseigner des compétences professionnelles, elles ne peuvent rivaliser avec l’expérience des mères, acquise dans un environnement familial. » C’est le message, clair, que Jaime Noguera Tejedor, consultant et coach espagnol, transmet dans son livre dont le titre pourrait être traduit par Soyez simplement humble. Un guide avec 22 suggestions pour le monde du travail et les interactions sociales. Et c’est bien vrai : la famille est la meilleure des écoles. Et quiconque dirige une famille décroche quotidiennement un nouveau diplôme. Comme le dit Tejedor, » à la maison, vous est offerte l’expérience digne d’un master. » Voici ce que l’on y apprend.

1. Diriger une équipe
« Qui peut s’imaginer qu’une famille, composée de plusieurs enfants, ne connaisse pas le travail d’équipe ? » demande Jaime Noguera Tejedor. « Nous devons identifier les forces de chaque membre, pour qu’il exécute les tâches pour lesquelles il est le plus doué. » Et qui d’autre qu’une mère sait précisément à qui confier la responsabilité de telle ou telle tâche ménagère ? Les mamans sont de grands manageurs ! Avec douceur et précision, elles savent mieux que quiconque qui peut, au mieux, chez elles, faire chaque tâche pour que l’entreprise familiale fonctionne. Cela ne fait aucun doute : c’est bien vous, mères de famille, qui dirigez cette équipe d’une main de maître. Vous avez commencé votre cursus pour devenir un excellent coach familial le jour où vous avez vu, pour la première fois, votre premier-né.

2. Communiquer et fixer des objectifs
« Est-il possible d’obtenir, d’une équipe, du travail de qualité sans échanger ? » Parler, communiquer, s’exprimer, c’est l’un des secrets de la réussite d’une famille et d’une entreprise. Que ce soit en tête-à-tête ou en groupe, la santé d’une famille, comme celle d’une carrière professionnelle, se retrouve renforcée quand la communication se voit donnée une place centrale.
Vous êtes, en tant que mères, celles qui savent le mieux comment amorcer ces importantes discussions familiales. Celles qui se tiennent au chevet d’une fille quand elle a du chagrin, pour parler. Celles qui, à table, lancent le sujet de conversation qui permettra au reste de la famille de profiter d’un moment d’échange en groupe.

3. Prendre des décisions
« Si une famille n’évolue pas, elle ne gagne pas en maturité. Celui qui n’avance pas régresse. Il se retrouve coincé dans le passé. N’envisager les choses que de votre point de vue vous prive de nouvelles perspectives. C’est pourquoi il est nécessaire de constamment s’adapter aux nouvelles circonstances, sans perdre de vue les essentiels : ses valeurs et sa culture. »
Les mères sont des femmes qui prennent des décisions. Ce sont des cadres exécutifs aux larges horizons ! Elles savent différencier les projets bénéfiques pour la famille de ceux qui sont impossibles à accomplir. Les mères posent sur le monde un regard réaliste, à travers le prisme des circonstances familiales, et elles ne cessent jamais d’innover, de créer et de grandir. Elles n’ont en général peur ni du changement ni d’un investissement. Elles savent qu’elles disposent du meilleur capital qui existe, le capital humain. Les mères de famille en sont le meilleur investissement.

4. Négocier
« Tout le monde le comprendra. Dressez la liste de tout ce qui est sujet à négociation chez vous (ou pour faire plus court, tout ce qui ne l’est pas). Personne d’autre que les mamans ne sait aussi bien comment gérer un conflit d’intérêts avec ses « partenaires commerciaux » de tout âge, c’est-à-dire les enfants. » Les mères de famille savent exactement comment et à quelle occasion leur donner des douceurs, décider de l’heure à laquelle ils doivent être rentrés à la maison et distribuer les dépenses de manière à satisfaire les intérêts de tous les membres de leur famille, qu’elles dirigent avec leur mari.
Cependant, personne ne peut le nier, il y a tout de même une chose inexplicable : pourquoi les mères ne gardent elles jamais rien pour elles ? Pourquoi sont elles toujours les dernières à en profiter ? Pourquoi, quand il s’agit de partager les gains, ne prennent-elles jamais leur part ?

5. Déleguer
“Tu es le plus jeune de ta famille, n’est-ce pas ? Ça se voit : tu es en avance pour ton âge.” C’est une remarque courante dans les familles nombreuses et c’est normal : les cadets apprennent grâce aux aînés. Dans le monde du travail, ça s’appelle déléguer. Montrez aux aînés, et vous avez déjà fait le plus gros : ils se chargeront à leur tour d’enseigner aux plus jeunes. Ce genre de formation par transmission fonctionne bien. Ce n’est pas, bien sûr, un moyen de fuir ses obligations, mais plutôt de déléguer pour que le processus d’apprentissage circule d’une personne à l’autre… Se sentir “mentor” est motivant. Et qui est le meilleur enseignant, coach et consultant de la famille ? Les mères, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
Ce sont elles qui apprennent comment faire les lacets des fameuses baskets à crampons avec lesquelles leur fils était convaincu qu’il marquerait plus de buts. Elles qui montrent à leur fille adolescente qu’étudier avec sérieux portera ses fruits. Elles encore qui, aujourd’hui, continuent à répondre, inlassablement et avec amour, au téléphone quand leur fille, nouvellement mariée, appelle pour demander une recette ou de l’aide pour ses enfants. Vraiment, en tant que professeur émérite, les mères remportent toutes les médailles possibles.

6. Ne jamais licencier
« La maison est le seul endroit où il n’y aura jamais de plan de licenciement. Profitez-en ! » En effet, la porte d’une mère est toujours ouverte.(…) Les mères de famille font confiance, et cela fait d’elles de bonnes épouses, d’excellentes mères et des femmes magnifiques. Qui peut être fière d’être à la tête de la plus belle des entreprises : sa famille.
10 avril 2017 Sofia Gonzalo - Aleteia

Conférence

Si vous êtes dans le coin et si cela vous intéresse:

LES CONFÉRENCES des AFC du Pays de Gex

Par Brigitte Jacquelin:

La femme au foyer, héroïne méconnue des temps modernes
Un choix possible?
Pour qui... pourquoi...
…………………………………
Jeudi 23 novembre 2017
20h30

Salle Paroissiale
de
Ferney-­‐Voltaire 01210

et dédicace:






"Le bonheur en famille" de B. Janilec



Les repas pris en famille sont toujours un moment de choix. Même si tout n’est pas toujours facile, c’est quand même là que passent et se passent des grands moments d’éducation et de connivence. Un bon repas, la chaleur de la famille, cela permet beaucoup de choses.

Un jour où vous ne vous y attendez absolument pas, arrive la conversation sérieuse à laquelle vous  ne pouvez et vous ne devez pas vous défiler. 

Nous sommes dimanche, et nous nous retrouvons tous les neuf pour déjeuner à la sortie de la messe. Les deux aînés qui étudient à Paris sont là et cela nous fait très plaisir. C’est le moment que choisit un de nos fils pour lancer d’un ton qui se veut détaché : « Vous savez pas ? Julie attend un bébé. » Je réfléchis vite et lance : «  Julie qui est avec toi en terminale ? » Oui, elle sortait avec Quentin et… et elle attend un bébé. » Je demande : « Et qu’est ce qui va se passer ? » « Julie et ses parents veulent garder le bébé, Quentin aussi, mais ses parents à lui, ne veulent pas. » Le silence se fait lourd autour de la table. Nous les bébés, on les aime, le plus grand regret des plus jeunes reste bien de ne pas avoir d’autres petits frères et sœurs. .. Et j’ai beau leur expliquer qu’un jour la famille est complète et que c’est bien comme ça, j’ai du mal à les convaincre. 

Bref le sujet n’est pas là mais plutôt à ce qui suit immédiatement. « Papa et Maman, si ça nous arrivait qu’est-ce que vous feriez ? » 
Il nous faut répondre juste et vrai, sans se précipiter.  

« La première chose dit mon mari tranquillement c’est qu’en général ce genre de surprise n’arrive pas par hasard. Vous vivez dans une société difficile où beaucoup de choses se sont accélérées. Brûler les étapes ne rend pas forcément heureux. ..On a du temps dans la vie… et ce temps permet d’avancer tranquillement et d’apprécier chaque étape. La vôtre en ce moment c’est celle des études et de l’amitié. Ce n’est pas la plus facile, mais c’est une des plus belles. » 

« OK, OK, mais ça ne nous dit pas ce que vous feriez ». 

C’est à mon tour de prendre la parole, je sens une angoisse monter chez moi : « Vous savez, ce bébé, ce serait notre petit fils ou notre petite fille. Pour nous il deviendrait le plus important des bébés du monde et serait le bienvenu chez nous, quoiqu’il arrive. » 

Le silence est profond autour de la table, je me tourne vers mon mari et lui demande : « Tu es d’accord ? » 
« Bien sûr", me répond-il avec un sourire, et en regardant les enfants il rajoute : 
"dites-vous toujours, aussi bien les garçons que les filles, que si de n’importe quel coin de France ou du monde vous avez besoin de nous, on essaiera de répondre présent…. et pour un enfant plus que pour tout le reste."
 Et il rajoute avec un peu de malice, 
"mais dites-vous aussi qu’il y a des choix qui sont meilleurs que d’autres.  Et si maintenant on prenait le dessert ? » 

La tension baisse d’un coup, les enfants semblent contents de ce qu’ils ont entendu et nous de ce que nous avons eu l'occasion de leur dire.
C’est bien le dimanche !

Retrouvez le bonheur en famille. Pas d'écrans à table!


Environ 2 450 000 résultats (0,48 secondes) 

Résultats de recherche

Super famille



PARTAGEZ pour les aider ! Brune et... - Fondation Jérôme Lejeune

https://www.facebook.com/fondationjeromelejeune/videos/1474722945946857/
PARTAGEZ pour les aider ! Brune et Paola, deux petites filles porteuses de handicap sont dans une école indépendante parce que c'est la seule école...

Emouvant

Ce bébé entend pour la première fois la voix de sa mère - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=--WhrMYAuW8
20 oct. 2017 - Ajouté par M1 B2
Your browser does not currently recognize any of the video formats available. Click here to visit our frequently ...

Merveilleux

Bravo nos champions Français!

VIDEO - Papadakis et Cizeron au-dessus des 200 points, un score ...

video.eurosport.fr/.../video-papadakis...cizeron...points.../video.sht...
GRAND PRIX DE CHINE - Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont signé ... la barre des 200 points lors ...